Joomla Extensions powered by Joobi

Guest Party

Report des soirées ou un ou des membres du KBaL Sound System ont joués en guest.

 

Reports (extrait du forum) :

Tout simplement, merci Gérard pour l'organisation de cette sauterie Hardcore Speedcore de très bonne facture, avec pleins de gens sympas, une musique de haute qualité avec un plateau plus qu'improbable :

>> La PESTE (Hangars Liquides, Reverse, ect ect..)

>> MOUSE (Fischkopf, Anticore, B2K, ect ect..)

>> NO NAME ( Fischkopf, Reverse, ect ect.)

>> LAWRENCIUM (Destruction Rcd, Masha Rcds)

>> HELIUS ZHAMIQ (Hangars liquides, KBaL, Knibal Rcds, ect ect)

>> NEUROCORE (Hangars liquides)

>> VIDDA (Klinykal)

>> ROTAX (104E20)

>> RADIUM (Dead End, Psychik Genocide, Cunt Rcds, ect ect)

>> SPEEDLOADER (Bagueera, Signal-Zero)

>> ETREE (Bagueera, Go mo core)

Merci pour l'accueil, c'était une très belle fête de la musique !!! * la, j ai pas d inspiration, je suis mort !!!! Gringho

Est-il besoin de mettre un report d'une private sur un forum ? Dans la mesure où la soirée n'est pas annoncée publiquement... Ca fait un peu genre "Ouais moi je suis VIP et pas vous". J'écris ça alors que j'y étais. Parce que moi, je suis club VIP et pas vous.

Orange juice (aka Dj moralist)

 

REPORT (extraits) :

Après moult péripéties, les ONUK nous ont organise une petite sauterie "strictly hardcore" avec en guest ARMAGUET NAD et HELIUS ZHAMIQ.

Le lieu du crime, un complexe sportif avec une salle de danse en sous-sol !!! Arrivé vers minuit avec mon compagnon de soirée, on trouve sans problème l'entrée qui nous permit de descendre en enfer !!! Une bonne petite salle nous attendait et déjà, le DJ (NEOSS ou NOX, j'ai honte, je ne sais plus !!!) bastonnait sévèrement !!! Les kbaloux présents étaient dans leur élément musical. Pas de hardstyle ou de new style pouet-pouet, que du hardcore qui tache !!! Pendant que la salle se remplissait doucement, ce fut le tour de ANOE de nous balancer pendant plus d'une heure, un live excellent, bien bourrin, avec pleins d'ambiances oppressantes qui permettaient après, de kicker comme un thaïlandais sur des paos !!! Puis ce fut le tour de HELIUS ZHAMIQ de reprendre le flambeau. Après quelques réglages, la machine de guerre était bien lançée. Loin du mix speedcore-harsh-break a tendance névrotique, ce fut un mix middle-tempo pour sieur HELIUS ZHAMIQ (bien sur, il faut quand même relativiser le "middle tempo" !!!) qui fit se dandiner les coreux poses sur le dance-floor. Grâce au parquet chatouillant, la bonne humeur était présente !!! Puis sur une transition toute en douceur, ARMAGUET NAD prit la commande des 3 platines pour continuer le pugilat auditif !!! Hardcore sans concession, sans pitié pour nos petites oreilles et notre petit cortex, ARMAGUET NAD nous claqua un mix précis et sauvage !!! 6 heures de hardcore pur beurre où la bonne ambiance était de rigueur !!!

Gringho

Un seul mot pour résumer la soirée : HARDCORE !!!! Du vrai du bon du pur et du dur comme on n'en entend hélas pas si souvent : trop bon ! Avec effectivement les djs de chez Onuk qui ont démarré la soirée sur les chapeaux de roues, un live de chez eux très accrocheur et qui tabasse : la soirée était lancée sur de très bonnes bases, héhé ! Helius zhamiq pris ensuite les platines pour une longue prestation d'un hardcore mental à souhait, que l'on pourrait qualifier au choix de "retournage de cerveau à 180°" ou de "rouleau compresseur à neurones", en bref : une expérience tout autant physique qu'auditive, et un voyage sans concession aux limites de la folie qui laissera mes gambettes ratatinées et mon électro-encéphalogramme aussi plat qu'une poitrine de pucelle...

je ne pensais d'ailleurs plus le voir se réveiller dans l'état où il était, mais c'était sans compter Armaguet nad et tout le talent de ce garçon, qui réussi à me remettre sur mes jambes pour profiter jusqu'au bout de son set ravageur. Merci (grand) monsieur Nad ! il faut parler aussi du son : les 5kw d'electrovoice développaient une puissance formidable tout en douceur (même pas mal aux oreilles !), et faisaient délicieusement vibrer le plancher sous nos orteils (ça chatouille, hihi !). Les points noirs de la soirée étaient liés au lieu lui-même : sortie définitive et eau chaude dans les toilettes (le genre de détails qui pourraient te faire croire que tu es en boîte, berk), pis la fin un peu prématurée, à 5h ou 5strong0 je sais plus.... mais bon : on avait pris suffisamment cher dans nos oreilles pour s'en contenter le staff d'onuk était en nombre, très pro et accueillant, ce qui me fait me poser la question suivante : mais pourquoi vous ne faites pas de soirées plus souvent ??? Merci à vous et vite, vite.... à la prochaine

lo_ol

 

REPORT (extrait du topic) :

Par cette froide saison d'hiver, une chtite soirée hardcore était bien nécessaire pour se revigorer les neurones et s'astiquer les z'oreilles. TEST proposa un plateau bien bourrin dans la bonne salle du Plan à Ris-Orangis. Absorbé à papoter avec plein de monde, j'ai pas trop écouté les premiers dj's qui tapaient vraiment mou du genou et sans ce petit grain saturé qui chatouille les tympans !!!! A noter que NOUT (hrtx) n'est pas venu. Après que ZAMBINO ai fini son mix, FANTOM prit position sur scène et balança du hardcore lent, le son était bien gras et les 500 kangourous s'activaient malgré la chaleur oppressante de la salle. Une fois que les hors d'œuvres digérés, AL CORE enchaîna avec son live de 1ère classe et déchira tout les inconscients qui s'étaient déplacés au plan. Du AL CORE comme on aime. BRAVO L'ARTISTE !!! Après une grosse heure à suer sur le dance-floor, monsieur AL CORE nous quitta et laissa sa place à monsieur REVISION. Que dire sur ce live ? j'en sais rien !!!! Le plus simple c'est de l’écouter, de rentrer chez soi et de méditer sur la claque prise, Mr REVISION. A peine remis de mes émotions du dernier live, un barbare de l’association TEST nommé LE SEIGNEUR DES MOUCHES me taillada le cortex à grands coups de haches. Il pilonna avec un mix à 3 platines de grande volée. Et pour asséner le coup de grâce de cette soirée boucherie, à 7h00, AIDS alluma ses machines où était caché un live hardcore-speedcore-break et qu'il nous balança pendant deux heures !!!! Que du bonheur pour être bourrin, c’était bourrin !!!! K-BAL était dans la place !!!!Merci TEST pour cette bonne soirée. Gringho Et aussi sur le site de Test : Test Report

191203 - Test Party Avec AIDS

DSCI0003-1

DSCI0007-1

DSCI0008-1

DSCI0009-2

DSCI0010-2

DSCI0011-2

DSCI0012-2

DSCI0013-2

DSCI0018-2

DSCI0019-1

DSCI0020-3

DSCI0021-6

DSCI0022-3

DSCI0023-2

DSCI0024-3

DSCI0030-4

DSCI0032-3

DSCI0034-2

DSCI0037-2

DSCI0038

DSCI0039-1

DSCI0050

DSCI0051

DSCI0052-1

DSCI0053-1

DSCI0054-2

DSCI0058

 

REPORT (Extrait du Forum):

Une fois n'est pas coutume, DAR et HZ jouent sur Paris, invités par les gars de Bagghera pour une soirée " fesses le battement " au Gibus !!! On arrive avec mon comparse de soirée (le sus nommé Baboon) devant le Gibus, on se fait bloquer par leurs gorilles " toujours prêt à être aimables " et on voit débarquer l'équipe Bagghera au grand complet !!! Là, on apprend que malheureusement, LAURA GRABB ne fera pas son live parce qu'elle est à Paris et que son live est à Berlin (font chier ces compagnies aériennes américaines qui font mal leur boulot !!!) du coup, c'est A K 47 qui remplaça au pied levé la miss Laura !!!

Il ouvrit le bal du Gibus avec un début de mix tekno pour faire chauffer les enceintes puis après un passage break-beat passa à la vitesse supérieure et doucement, le tempo augmenta, les sonorités devinrent de plus en plus grinçantes, en bref, la soirée était belle et bien lancée !!! Après une fin de mix bien bourrine de AK47, ce fut le tour de SPEEDLOADER de tourmenter le public présent. Le monsieur calma un peu le jeu en début de mix, puis de nouveau, la pression monta au fil des disques passés, le dance-floor s'agitait de plus en plus, puis arriva la blague du maître de cérémonie, un morceau du fameux J-J G., qui amusa certains et laissa perplexe d'autres !!! La fin du mix fut des plus guerrière, SPEEDLOADER passa le témoin à YAUM qui balança un mix hardcore de bonne qualité, très conventionnel mais a mon goût un peu trop lent à cette heure de la soirée.

 

Sur une fin de mix toute en puissance, YAUM laissa la place à DAR qui commença par rentrer direct dans le vif du sujet avec des vieux morceaux bien rythmés. Mais au milieux du mix, y a eu un moment de flottement qui laissa dubitatif les coreux présents puis il repartit de plus belle pour finir sur les chapeaux de roues !!!! Sur la fin, ça commencerait à sentir le souffre et le dangereux HELIUS ZHAMIQ prit les commandes de cet avion fou qu'était devenu le Gibus depuis minuit !!! Après une intro harsh-break-speedcore (qui m'a fait peur, je l'avoue !!!!), il balança un mix 3 platines de hardcore brutal qui flirtait avec le speedcore par moment !!! A la fin, à 6h00, malgré les lumières allumées, les coreux et autres speedcoreux continuaient toujours à danser !!! Pour conclure simplement, merci a Bagghera pour cette soirée hardcore au Gibus.

Gringho

130504 - Spank The Beat avec Guest KBaL

DSCI0006

DSCI0021-5

DSCI0029-1

DSCI0030-3

DSCI0041-1

DSCI0055-1

DSCI0059

 

REPORT (forum) :

Elle était vraiment pas mal cette chtite teuf avec HZ, on est arrive à 5h et on a halluciné sur le monde et le bordel !!!!! 5000 teuffeurs sur le site, 2000 devant le mur a jumper et tous avec le sourire qui en dit long sur ce qui se passe entre leurs oreilles !!!!! C'était FANTOM qui tapait sur les 30KW (bien réglés) des technomad et il durci durant une bonne heure pour laisser sa place à HZ qui était tout émoustillé de jouer dans ces conditions...

Une fois dans le bain, HZ a cogné comme il se doit, hardcore couillu au speedcore tendance harsh acidifié, bref du bonheur pour tout le monde et surtout pour les jumpers du mur tout ça pendant plus de 1strong0 !!!!.... MR KRISS remis la sauce en ping-pong avec HZ et LA speedcore dans la gueule, tous les deux veners comme pas possible !!!!!! Plus tard, comme toutes les bonnes choses ont une fin, on reprit la route sous la pluie en laissant les derniers survivants en paix avec eux-mêmes.
Gringho