Joomla Extensions powered by Joobi

REPORT :

Retour de la soirée heart of speedcore en fin de matinée avec Sikk et mr LM45, posage en banlieue-sud, et embarquage du preux Ptikaï - en route vers la hollande! malgré les indications limpides des deux fred (la Foudre et Rotax), on arrive à s'égarer sur de ptits chemins de forêt, dans un décor tout droit sorti d'x-files !

Que des camps militaires, un mystérieux Hilton en plein milieu, et des bois à perte de vue... on commence à se dire que les ZMK, à leur bonne habitude, ont encore dégoté un lieu mortel... confirmation, quand après avoir passé la grille inratable de 20m de large qu'on avait pourtant ratée (!!!), nous pénétrons à l'intérieur d'un autre camp militaire, mais désaffecté cette fois... on passe plusieurs bâtiments, on se gare au fond... un premier son, dans une petite bâtisse, et surtout le main floor, un immense hangar en parpaings de 80m de long, wesh!

J’irai patrouiller une fois dans la nuit vers le petit son, qui tapera groovy-hardfloor toute la nuit, le côté naze-mollasse du son hollandais, bof... back to black, le big hangar est plongé dans le noir - le début de soirée sera une succession de coupures de jus dues à un groupe électrogène trop juste pour le son et les lights, remplacé en fin de nuit pour que le son tourne sans heurts jusqu'à 13h.
voilà, il est 1h30 du mat, et nous arrivons en milieu de mix de Matt Fraktal (il jouait en deuxième), ça tape déjà du gros Hardcore de bon standing, la cliqua des parisiens est déjà là, bonsoir, qui veut de la bière, et demande donc à la meuf avec les grands yeux, et va voir s'il reste de l'acid punch gratos au bar, et papoti et papota... on retrouve des gens croisés la veille, tout ça est très détendu - l'impression de faire un saut dans le temps, en 94-95... la nonchalance des hollandais (du public) est palpable, la compétence des ZMK aussi, cette sensation d'être au bon endroit au bon moment, et que ça va le faire... aaah, Hollande...
suit un live de deux hollandais du crew, Hardcore mid-tempo assez agréable, mais les coupures à répétition auront raison de leur motivation... dommage... pendant ce temps-là, Ptikaï (de L'Enklume, & moitié de feu Gwakaï) et AIDS (aka Helius Zhamiq des Kbal) ont monté leur matos (laptop pour le premier, essentiellement, et stand-caravane pour le second, deux tables, des câbles, deux ordis...) - donc ça enchaîne, ça coupe... ça repart, ah non, si? et en fait je sais pas si c'est à ce moment ou plus tard, mais alerte aux flics, hop hop hop touchez pas au groupe msieu l'agent! jaugeage,calmage, les flics hollandais nous laisseront peinards jusqu'au matin, non sans s'être aimablement renseignés et avoir serré quelques mains au passage... c'est des comme ça qu'il nous faudrait ici, ça détendrait l'ambiance... bref. Ptikaï enchaîne, direct à fond de bpm et en tshirt, chaud chaud! Helius apparemment galère avec ses ordis, et donc accompagne le mouvement... du Speedcore basé sur des variations de kicks et de rythmiques, puissant et efficace, le dancefloor suit sans sourciller... grosse session de deux heures pour le(s) barbare(s) des steppes, une bulle d'énergie... j'avoue qu'à ce moment, à part quelques incursions devant le son pour danser un peu, je me contente de naviguer à vue, porté par les courants de son et de bonne humeur, pour discuter à droite à gauche, faire connaissance... activité essentielle!

Puis La Foudre tombe au milieu de ce grand hangar, où le son pourtant imposant se dilue un peu... les bpm deviennent fous, ça décanille à tout va, dans le goût de son track sur le dernier Cavage, Speedcore à roulettes de l'extrême, toujours autant de monde devant, voilà, que dire sinon que c'est toujours aussi bon... mes souvenirs deviennent assez chaotiques à partir de là, incursions-ravitaillage à la caisse, des sourires, des cuisses gainées de noir, du whisky-coke et plus de lampe de poche - merde, sikk, si tu as des souvenirs plus précis, aide-moi!
ha ha ha
Après, le jour se lève sur le duo Rotax (104e20) au mix + Saoulaterre (Cavage) au laptop, rectitude du core à l'ancienne, psyché et férocement groovy, et rien que de les voir se trémousser tous les deux, forcément on rigole, on est bien... set classieux. mr JeRe enchaîne, déchiquetages de patterns, rafales, breaks sauvages, des voix japonaises envahissent le hangar transformé en zone d'après la bombe, quand les habitants des caves ressortent au grand jour (voir photos)... quoique, n'aurait-il pas joué avant Rotax & Saoulaterre? j'ai un doute, 15 jours après... peu importe, fuckoff, je suis pas en mission pour ouest-torche non plus! ... calmage d'ambiance matinal, Martha Spark et un gars des ZMK en ping-pong, set lent mais puissant, très bonnes plaques (vieux Somatic Responses, La Peste etc etc) jouées sans emphase inutile, c'est efficace, ça grince, le son free-party au mieux de sa forme. du coup retour sur le dancefloor pour se trémousser, pendant que GG (Rupture) enchaîne, et remonte la sauce avec grande classe, tout en douceur dans la brutalité, les danseurs reviennent, ça pourrait durer des jours et des nuits comme ça... enfin, GG laisse sa dernière 1/2 heure à Sikk (merci gentleman!), qui plaque un NoName du destruction-04 et enchaîne en accélération, avec brio comme d'hab (mais si!)... les liveux Jere et ptikaï rebranchent les ordis, ça se motive... mais les forces de l'ordre coupent court, il est déjà 13h - à 16h tout est démonté, nettoyé, et ne restent plus que les français sur le parking, les flics passent une dernière fois s'assurer qu'on dégage "how was the party?", impec, merci...
(et au passage on aura pu explorer sous un beau soleil le site ahurissant, une trentaine de hangars et bâtiments perdus dans la forêt... on pourrait y faire 3 tekos en même temps, ça dérangerait pas... fichtre!)
puis c'est l'interminable retour sur paname, dans le brouillard et la fatigue... le reste ne vous regarde pas.
Mille Mercis Et Coucous à Mato, La Bulle, Ptikaï, Rotax, Fred, GG, Benoît du Chaos, Estelle, Damien, Raf et sa cops, Senior Pepere, Ammo, Martha & ZMK posse... See you! Joyeuses fêtes!

Groin

{eventlink}54{/eventlink}


061208 - ZMK Free Party

Dragons

Picture by Groin

Pokemons

Picture by Groin

JeRe

Picture by Groin

mutants post-apocalyptiques

Picture by Groin

à droite

Picture by Groin

à gauche

Picture by Groin

JeRe, Helius, Rotax, Saoulaterre, GG (?), La Foudr

Picture by Groin

Martha Spark ZMK

Picture by Groin

Arioch et les Hollandais

Picture by Groin

GG at mix

Picture by Groin

Siiiiiick

Picture by Groin

at War

Picture by Groin

at War

Picture by Groin

Petit matin rieur in Soets

Picture by Groin

not'bon gros hangar

Picture by Groin

suite

Picture by Groin

et fin de la visite

Picture by Groin

en compagnie des derniers frenchies

Picture by Groin

{kunena_discuss:4}
Log in to comment

Portrait de raph
raph a répondu au sujet : #36971 il y a 8 ans 5 mois
cool le report
rien a redire
a part qu effectivement les ZMK sont Géniaux
que l ambiance était merveilleuse
(les teuffers hollandais...)
le set de fred je l ai écouté a genoux en m auto felicitant d etre la
rotax et saoulaterre 'était juste incroyable pour mes oreilles
ce groove implacabale collé a mes hanches dans ce chaos hurlant; je ferme les yeux j y retourne ...
HZ et pti kaïe pas trop capté trop occcupé a causer avec groin (:P vive groin!)
matt très très bon set quand on arrivait .
et JeRe jouant acid techno a 12h avec un soleil d enfer ca aussi ca reste un super souvenir .

La cabine de dj : l avant d une camionnette de police genre 1978
et le dj au niveau du tabelau de bord
(j ai une photo trop chouette de GG aux manettes sous le logo "policia":woohoo: )

Bref premiere free en hollande premier week end avec les potes de paris premier set de lafoudre

pour moi ca sera a jamais ze ZMK WEEK End
avec ze heart of speed core before

Trop je me la péte maintenantB)

je confirme jamais vu des policiers aussi courtois
premiere fois que des agents me demande si j ai aimé la teuf:ohmy: la teuf et les hollandais
(les speed parigots je les aimais déjà:blush:)

mega merci aux ZMK
Portrait de raph
raph a répondu au sujet : #36972 il y a 8 ans 5 mois
en fait le genre de fete dont tu ressors en ecrivant j aime dans chaque phrase:laugh: