Joomla Extensions powered by Joobi

REPORT Extrait du Forum :

Après une expérience speedcore aussi jouissive pour les neurones que destructrice pour l'audition au Happy Dayzz, nous voila arrivés au Frontline un club familier dont l'entrée se situe en fond de cour où nous accueillent les organisateurs du label Zero 71, heureux de voir débarquer l'artiste qui clôturera la soirée comme est annoncé sur le line up.
Une cinquantaine de personnes se déchainent sur la fin du set breakcore de Zombie Flesh Eaters.


Tel un thrasher, l'imposant chevelu anime sa musique d'headbanging et distille un show énergique derrière les platines. Difficile de développer plus la prestation car notre arrivée tardive nous permettra seulement d'écouter les dix dernières minutes de ce sympathique artiste.

Le Hollandais DBN construit son live autour de breakbeats qui se durcissent et se mutent en breackcore et hardcore. Selon les dires de Ctrl Chaos la nuit a principalement été orienté hardjungle/Breakcore et ce n'est donc que vers quatre heure trente que le hard core dance floor s'immisce dans la soirée et rafraichi l'atmosphère sans pour autant lâcher le public qui en redemande. Une bonne prestation réjouissante durant quarante cinq minute avant de laisser Hz entamer son mix.

« Cinq heure du mat', j'ai des frissons » et Hz monte le son.

Toutefois plus calme qu'à Culemborg et disposant d'une traditionnelle paire de MKII (pitchées par ses soins auparavant) et de deux platines CD Pioneer, l'ambiance est immersive et plonge les danseurs dans les remous du speedcore galactique.

Le public accueille positivement ce marasme rythmique et psychédélique et semble plus familier des expérimentations sonores que les speedcoreux du happyDayzz. Zombie Flesh Eaters s'éclate comme un fou sur le dance floor et les excités du premier rang jubilent de ce défoulement salvateur qui bastonne depuis près d'une heure.

Très à son aise, Hz prolonge volontiers son set de quarante cinq minutes à la demande des organisateurs car la salle se remplit des fêtards sortant d'une teuf Acid Techno proche mais terminée.

Quelques expressions interloquées sur des visages visiblement stupéfaits scotschent ses nouveaux arrivants tant la différence d'ambiance musicale doit être rude pour eux. Toutefois la Belgique est une terre de breackcore et d'ouverture d’esprit qui se dévoile dès les premières patterns d'"Innocence" excellent morceau d'un djihadiste libertaire nommé Jere signé chez Tri-P records.

Une nouvelle fois, les récentes sorties speedcore et breackcore jaillissent strates après strates dans le mix de Helius Zhamiq qui cèdent les platines pour un ping-pong endiablé entre Zombie Flesh Eaters, Triqo, Robbers et Tristan.

La dernière heure se remplit de discussions entre les divers intervenants (invités et organisateurs) dans la cour au rythme de quelques bières goulument avalées.
Neuf heure du matin, nous quittons Gand, le tête pleine de souvenirs et de futurs projets séduisants pour retrouver la vie lilloise coutumière des apéros terrasses du dimanche.

stereotommy

{eventlink}42{/eventlink}

251008 - Neurotic Waste

Zombie Flesh Eaters

Zero 71

People

Dance Floor

People

People

Dance Floor

Helius Zhamiq

Dance Floor

Zombie Vs Triqo Vs Robbers Vs Tristan

Zombie Vs Triqo Vs Robbers Vs Tristan

People

Log in to comment