Joomla Extensions powered by Joobi

 

REPORT (Extrait du Forum):

Une quantité incroyable de souvenirs intenses pour ce week end concocté par Rotterdam Axelerator qui ont organisé un bien sympathique évènement artistique, culturel et musical ! Après un trajet sans difficulté nous (Zhamiq, Molok, Fist of Fury, et votre reporter) arrivons à Rotterdam pour un traditionnel itinéraire qui nous égare au point de nous réfugier au Coffee Shop « Bob Marley ». L’ami Rotax nous rejoint au bout de trente minutes dans ce lieu (pas de rasta mais beaucoup de casquettes du quartier) et nous délivre des regards intrigués et intrigants de la population locale. Heureusement le « WORM » n’est qu’à quelques minutes La battisse qui se détache des travaux de démolitions aux alentours s’impose comme un blockhaus de résistance culturelle face à un environnement subissant les mutations de la spéculation immobilière.

La porte tournante invite à entrer alors que rien ne laisse paraître le contenu visuel mais nous entrons par la porte de service afin de stocker nos affaires dans un endroit sécurisé.

Un étage plus haut et nous découvrons le lieu qui dévoile deux salles dont l’une est décorée par un duo d’artistes plasticiens réunis sous le label « Love Core ». Les toiles de Karott surplombent les sculptures de Vinz mises en valeur par des panneaux fluorescents inondés de lumière noire. Les tentures murales qui habillent la deuxième pièce sont elles aussi baignées de lumière noire et l’effet produit par ces peintures aux couleurs criardes crée un sentiment d’immersion décuplé par le system sonore qui fait face aux platines et qui encadre la toile blanche où sont déjà projetées des pulsations stroboscopiques d’images entremêlées.

Le bar est situé dans une troisième pièce où l’ingéniosité du Système D et les matériaux de récupérations (Bois pour le bar et l’espace Stand et banquettes de véhicules motorisées pour le salon) créent une ambiance intimiste mais chaleureuse. Les toilettes se trouvent au Rez-de-chaussée et l’escalier qui nous y mène révèle une pièce dont la partie gauche est un ensemble de consignes gratuites et sur la droite un magasin de disques qui ferait saliver plus d’un collectionneur, (peu de musiques électroniques mais une quantité impressionnante de Jazz, Classic Rock, Pop aussi bien en CD qu’en vinyles). Une banquette faite de pneus assemblés comme les anneaux d’un ver géant abrite les postes d’écoutes CD et sépare le rayonnage CD de celui des Vinyles. Proches de l’entrée, les cuves de pvc blanc disposées en rang abritent les toilettes et l’éclairage des tubes néons donne à ces toilettes un aspect de recyclage dans un milieu aseptisé.

Il n’est que 21 heures et nous décidons de remplir nos poches psychotropes à fumer dans un coffee où le manque de place et l’affluence de clientèle nous pousse directement au Kebab situé face au Bob Marley précédemment visité. Repu de cette spécialité turque hautement gastronomique nous rejoignons le Worm vers 22 h 30 et arrivons alors pour le mix techno de Rotax grimé pour l’occasion en Fred Wood. Martha ZMK est déjà sur place et cela ne nous surprend pas car nous l’avions croisée alors que nous sortions pour dîner et les retrouvailles se font dans le calmecar tout le monde subit la fatigue de la semaine et c’est vers Minuit trente que Paul de Wirwar Sound system débute son Live aux rythmiques hypnotiques et aux textures psychédéliques qui conclus ce vendredi placé sous le signe de l’Art. Nous quittons le Worm et allons chez Martha et Martial pour nous reposer, après évidemment quelques discussions et offrandes à nos hébergeurs. Le sommeil me gagne , il fera jour demain et c’est les deux yeux bien alourdis que je m’endors…

Le réveil du samedi se fait vers 15 heures et cela nous laisse juste le temps d’aller acheter quelques victuailles pour le corps et quelques douceurs pour l’esprit. Un repas frugal, essentiellement composé de poulet pour Zhamiq, de sandwichs, de bière et de café pour tout le monde et il est temps pour Zhamiq de nous (Molok et moi) déposer au Worm. Il n’est que 19 heures mais le sieur Hélius doit partir tôt pour aller mixer à la Smackdown qui a lieu à 120 kilomètres de Rotterdam. Selon les dires et la vidéo de Fist of Fury (qui l’accompagnait et qui fêtait aussi ses ?? ans), le Hz aurait marqué les esprits, ravis de ce prendre le déluge de kicks droit dans le Cortex !

Mais revenons au Worm où les hostilités commencent vers 21h20 avec un mix progressif de Stefan ZMK qui chauffe la salle à coups de Jungle, de Break core (Addict ,Distort , Noize Creator…) avant d’achever sa prestation par une mise en jambe Hard core qui permet à Martha ZMK de reprendre pour un set Hardcore fortement teinté de«TeKno-with-a-K» c’est à dire de Hardcore français (Stormcore, K-Ni-Bal, KS, No-Tek…) mais pas du Frenchcore radiumisé. La salle se remplit doucement mais les danseurs sont déjà présents et l’on dénombre une quantité importante d’Ombreux (Le Zinc -Bon anniversaire à lui aussi !- ; Oxymore ; Arioch ; GG et Rem des Rupture ; Born Sleepy ; Chaosmoz ; Géraldine) sans parler de Gérard Speedcore, Bertie qui accompagnaient Axiom, ansi que No Name et Booba et bien sur Saoulaterre accompagné de sa moitié. Ajoutez à ceux-la un Gringho et une Miss_yl en mode gueule de bois plus SMX et sa douce Laurence, Rom’S 180 et les français déjà présents la veille et vous obtenez un beau bataillon d’heureux excités prêts à en découdre avec le Dance-Floor.

Vingt-trois heures et Martha me laisse avec « Pam Anderson On Acid » track extrait du HL 05 signé La Peste et c’est parti avec le Provision 6 de l’Eternelle Reine Liza’N’Eliaz suivi du UPR 5 de Neurocore et après il s’est passé cinquante minutes où Psykotropp rencontrait Moleculez, où L’enklume battait le fer avec Pressure Head et puis d’autres que j’oublie alors que je rédige ce texte.

Axiom assure après en créant une atmosphère Ambiant Noise qui déconcerte tout d’abord les Speedcoreux Allemands que l’on distingue par leurs imposantes carrures et leur danse frénétique qui essoufflerait rapidement le moindre petit kéké se trémoussant sur du Hardstyle ! FUCK JUMPSTYLE !!! est une devise chère à leur cœur et on les comprends nos amis germaniques parce que axiom a lancé son attaque sonique à grands coups de Crève (qui sonne très très bien sur du Son) et autre raffineries Speedcoresques. C'est dans cet intermède qu'arrivent par surprise Yank et sa belle accompagnée d'un Gorgorh plus en forme que jamais ! Molok reprend les platines vers 1strong0 et l’assaut mené par le précédent et talentueux Dee-Jay n’était que les prémisses d’un mix Flashcore qui fut salué par l’audience européenne (Belges, Hollandais, Allemands et Français réunis !).

Miss_Yl déversant un flot ininterrompu de séquence visuelles démunies de leur palette chromatique mais dont l’impact n’en demeurait pas moindre, plaquait alors subtilement le logo K-Bal (orné de sa nouvelle typo) sur l’écran de projection. Saoulaterre redescend légèrement le tempo mais pour mieux surprendre l’assistance alors en totale harmonie avec le déversement industriel et psychédélique qui caractérise la richesse de sa musique. No Name, avec ses sonorités cristallines et ses roulements telluriques, enrobe tout cela de son voile musical et captive la salle remplie d’auditeurs ravis. Un Live act de très haute volée mais dont je n’ai pas tout entendu , la soif m’emmenant régulièrement au bar où un escadron de Dee-Djaytes électro assure l’ambiance musicale qui se démarque totalement du marasme jouissif de la salle speedcore.Ouverture d’esprit et mélange des cultures !!! Que du Bonheur !!! Hélius Zhamiq revient à peine de la Smackdown qu’il doit reprendre les platines et achève l’audience avec la vigueur des bons jours qu’on lui connaît. Le set est légèrement écourté mais cela fait déjà trente minutes que la soirée aurait du cesser, il est 4strong0 et nous quittons le Worm après une bonne heure d’au revoir et de remerciements agrémentés de NLX locale et autre Népalais ! Les Z’Ombreux et les Autres vont faire l’after à une free organisée par : « Process Kabaal » nos homonymes Hollandais. Zhamiq, Fist of Fury et moi perdons une heure dans Rotterdam avant de retrouver le réconfort de l’appartement de Martha qui est partie à la Free.

Il est 7 heures du dimanche matin, le jour se lève doucement pendant que nous finissons nos « spécialités », nous allons nous coucher avec ce nouveau souvenir et ce sentiment d’allégresse qui vous berce jusque dans les bras de Morphée. MERCI A ROTAX POUR CE WEEK END MERCI A MARTHA ET MARTIAL POUR LEUR ACCUEIL ET LEUR HOSPITALITE MERCI A LOVECORE POUR LE STAND DISQUE MERCI A TOUTE L’EQUIPE DU WORM BON ANNIVERSAIRE FIST OF FURY

Stereotommy

Liens Relatifs (Reports/Photos) : Partyflock


28-290907 - Encore Deux fois Guests KBaL

Encore_2_fois_Rotterdam_1

Encore_2_fois_Rotterdam_10

Encore_2_fois_Rotterdam_14

Encore_2_fois_Rotterdam_24

Encore_2_fois_Rotterdam_25

Encore_2_fois_Rotterdam_27

Encore_2_fois_Rotterdam_29

Encore_2_fois_Rotterdam_3

Encore_2_fois_Rotterdam_30

Encore_2_fois_Rotterdam_31

Encore_2_fois_Rotterdam_33

Encore_2_fois_Rotterdam_35

Encore_2_fois_Rotterdam_7

Encore_2_fois_Rotterdam_8

encore_2_fois_suite_14

encore_2_fois_suite_15

encore_2_fois_suite_17

encore_2_fois_suite_2

encore_2_fois_suite_20

encore_2_fois_suite_21

encore_2_fois_suite_31

encore_2_fois_suite_32

encore_2_fois_suite_34

encore_2_fois_suite_41

encore_2_fois_suite_42

encore_2_fois_suite_44

encore_2_fois_suite_49

encore_2_fois_suite_5

encore_2_fois_suite_65

encore_2_fois_suite_70

encore_2_fois_suite_9

Chill Out

Decos

Decos

Decos

Decos

Decos

Decos

Decos

Decos

Vinsz

Vinsz

Vinsz

Vinsz

GG-Axiom-LooL

Gringho

Gringho

Miss

Miss

Lara

Lara

Line-Up

Decos

Decos

Miss_yL

Miss_yL

Wait

Outside

Outside

Outside

Outside

Roms

Roms

Sold

Decos

Decos

Stereotommy

Stereotommy

Zink

Zink


Log in to comment