Mailing list



Recevoir du HTML ?

Joomla Extensions powered by Joobi

Login Form

 

REPORT (extraits) :

Alors que dire de + que : Putain quelle teuf !!!... Après moult péripéties pour décoller de la région parisienne, on arrive enfin en bzh... on trouve le scarabée et hop, direction l'entrée !!! Parking sécurisé, tu peux entrer et sortir comme tu veux, c'est cool !!! Il était déjà minuit passé quand on est rentrés dans la boite !!! Le son tournait dans la grande salle et je trouvais qu' il n y avait pas grand monde !!! Je cherchais les k-baloux et les kikis, quand je vis mr Nad, qui me montra la petite porte pour la salle K-Bal v/s Klinycal où ça cognait déjà dur !!! Paradoxalement, la petite salle était beaucoup plus remplie que la grande !!! AXIOM moulinait du bon gros hardcore tandis que dans l'autre salle ça tapait plus cool…. Peu après HELIUS ZHAMIQ prit les platines d'assaut et balança, avec une légèreté printanière, un mix breakharshspeedcore techniquement hallucinant mais qui, auditivement, me créa des oursins justes derrière les tympans !!!! Je me réfugie dans la grande salle, sieur REVISION est a l'action, il commence à y avoir beaucoup de monde, ça gueule, la pression monte, les gens dansent, l'ambiance grimpe !!!! Hop un petit tour dans l'autre salle pour voir ce qui se passe. La fin du mix de HZ était plus conventionnelle, y avait du pied dans un barrouf noisy-psychédélique !!! Sur ce, dj DAR prit la relève et balança direct dans le speedcore !!!! Sans-pitié !!!! Je ne sais pas à combien ça tournait mais j'étais comblé, soudain il y eut un retour aux origines de la techno, un casse-trip pour speedcoreux… le tempo était redescendu pour mieux remonter, doucement mais sûrement avec de vielles balles aux sons acides qui perfidement, insidieusement, rinçaient les cortex des bretons présents ! Pendant ce temps là, dans l'autre salle, ARMAGUET NAD prit la suite du live de REVISION et cogna avec un mix brutal et sans concession ! Aucun moyen de s'en échapper, dans les deux salles ça bourrinait sauvage ! VIDDA des klinycals prit la relève et commença où DAR s'arrêta ! Ça gueulait dans la salle ! Encore et toujours du gros hardcore pour finir la soirée !

CONCLUSION : une trop bonne soirée ou musicalement, il était impossible de trouver une trace d'humanité, où tout le monde était là pour faire la fête et pour prendre du hardcore dans la gueule … VIVEMENT LA PROCHAINE EN BZH !!!

Gringho

Connectez-vous pour commenter