Mailing list



Recevoir du HTML ?

Joomla Extensions powered by Joobi

Login Form

REPORT (Extrait du Forum):

MOTORHERTZ : voila encore une soirée qui restera dans les mémoires K-Balistique ! Récapitulatif chronologique du week-end qui a scellé "le pacte du Son" entre nos Amis Lillois du 104-E-20 et les K-Baloux. Arrivés vers quinze heures, Dodol, Brunch et votre narrateur saluons les 104E20 déjà présents (Rom's, Pier, Acid K, Touf et une tête connue dont j'ai oublié le prénom) et attaquons le déchargement du son.

Trente minutes plus tard, le camion clownesque de Molok Filooxera se stationne devant le "Rockerhill" et le déchargement de la déco se fait immédiatement avec Helius Zhamiq et Pépère). Répartitions des tâches (104E20 au son, K-bal à la déco), le montage s'organise efficacement dans la bonne humeur.

 

Comme si chaque co-organisateur voulait montrer son savoir et ses compétences, sans jamais verser dans la compétition mais plutôt dans le dialogue et l'entente. Le désir d'offrir une belle prestation a motivé l'ensemble et a optimisé le meilleur de chaque intervenant.

Durant ses quatre heures aucun signe d'énervements n'a perturbé le déroulement du montage et les arrivées successives de Dajhne, Hps, SMX, Poulette, Gringho, Miss_yl, Guyom, Rotax ont renforcés les liens déjà bien solides.

Il est donc dix-neuf heures, lorsque tout le monde est réuni dans les ateliers/forges des plasticiens du Rockerhill transformés en backstage. Absinthe en apéro pour fêter l'anniversaire de Dodol, l'ambiance générale se détend dans l'allégresse.

Le couscous maison préparé par SMX réchauffe l'assistance, alors qu'arrivent déjà les premiers et fidèles fétards (Pak, Lo_ol, Le Zinc, Oxymore, Répulsive, Chaosmoz, Mezcal, LM 45, Molokette, Arioch, j'espère n'avoir oublié personne !).

Gringho aka DJ H.A.D. enchaîne les galettes Punk-Métal-Hardcore-Alterno pendant deux heures et fédère l'audience autour de Metallica, Suicidal Tendencies et autres Biohazard. Pendant ce temps la discussion avec Sikh et Groin sur la subjectivité des reports et des post sur les forums en général, amène à la conclusion qu'il vaut mieux ne pas parler de ce que l’on n’aime pas pour éviter de heurter les sensibilités et les égos.

Rotax reprend le flambeau à vingt-deux heures, il est temps d'aller à la gare de Charleroi. Vingt minutes se sont écoulées, Neurocore arrive sur les lieux et coup du hasard, Rotax mixe à cet instant le Hangar Liquide 18 et permet à notre invité d'apprécier l'excellente qualité sonore du system des 104-E-20 et l'éclectisme de la sélection du DJ expatrié de Rotterdam. Dajhne débute son live par quelques tracks Electro-Break et conquiert les danseurs dans la deuxième demi-heure de son set qui vire alors vers le Break-Core/Hard-Core industriel. Miss-yl, parfaitement à son aise avec sa "Queue de Charrue" triple, habille l'écran d'extraits d'un célèbre film de Darren Arronofski au moment où se joue le remix version Dajhne de la célèbre musique du célèbre film en question.

Une belle progression musicale qui amène SMX à poursuivre l'envol. Un très bon set, épicé et relevé des meilleurs ingrédients de notre cuisinier en chef aussi à l'aise avec les platines qu'avec les tajines.

Le dance floor est gourmand et se délecte du mix à la sauce SMX. Rom's redescend légèrement le tempo mais pas la qualité. Pas de niaiseries Hardstyle machin chose, du gros track à la DNA, Enzyme, third movement qui sont éloignés de mes goûts mais qui prennent plus de valeur quand c'est bien mixé.

Leister-LE seul des 3 Bones à avoir tenu sa parole, Sikh et Groin entre autres se laissent emporter par l'énergie débordante distillée par le Gabber qui règne sur la piste. Il est trois heures, Deadlylinx, Tchétchène, Néotron sont aux abonnés absents et Neurocore commence.

Allumage des moteurs hertziens, le lanceur spatial vibre de fréquences s'élevant dans les octaves. Lorsque les turbines sont prêtes, le commandant Neurocore arrache les danseurs du sol et je me mets en mode déviant, m'abandonne dans le maelstrom galactique. Bombardé par des rafales tourbillonnantes d'infrabasses, le commandant de bord propulse le Dance Floor au coeur d'une tempête synaptique!

Les absents peuvent regretter d'être restés sur terre ! Mon vocabulaire n'est pas assez riche pour décrire parfaitement l'odyssée sidérale qui eue lieue pendant une heure et demie. Mon cerveau a dû rester vers Proxima du Centaure parce que j'ai vraiment du mal à rédiger ce report !

L'expérience et le dynamisme de Molok Filooxera auront été de sérieux atouts pour prolonger le voyage Speedcore comme on l'aime, les danseurs (Leister en tête) encore en transit interstellaire esquissent de minces sourires de contentement jubilatoire.

Une jubilation qui ne cessera de croître avec le duo Ti-Kaî/Helius Zhamiq qui a préféré se démarquer des expérimentations Speedcore et préféré orienter leur association vers un live industriel psychédélique. Efficace pour les jambes et radical pour l'esprit, le nouveau né de cette union diabolique a enthousiasmé les fêtards durant une heure trente.

Et Leister représente fièrement son crew et ne lâches que très peu le Dancefloor ! Fermeture officielle à six heures, nous claquons les portes et laissons Acid K en finir avec les miettes cervicales restantes à grands coups d'Acid Core et ce qui est vraiment intéressant c'est la gestion des envolées acides qui n'aident pas à reprendre ses esprits mais plutôt des déviances.

Enchanté par le mix, les danseurs sautillent avec joie sur la piste Je reprends derrière pour finir la soirée et ai bien pris conscience d'avoir laissé mes cellules corticales dans l'espace. Vers dix heures, tout est rangé et l'on se dirige vers les locaux de Modus Operandi à Lille pour l'after qui s'étendra jusqu'au soir! Un beau dimanche où Sikh et Groin se sont laissés aller à mixer puisque c'est toujours Open Platines chez Modus.

Fin de soirée à la maison en compagnie de La Foudre, GG Rupture et Nobru qui se sont arrêtés à Lille car de retours d'une teuf à Bruxelles.

Une belle soirée qui a vue l'éclosion d'une amitié sincère entre nos deux associations et qui aurait mérité d'être plus fréquentée! Où-étaient-ils les Ch'tis ? (N’est ce pas Deadlylinx , Tchétchène, Saïz, Et tous ceux qui ont préférés rester à la maison...)

Big Up à Nicomédien pour avoir assuré le bar toute la nuit!

Big up et bravo à Pier-180 qui a réglé le son nickel/chrome pour chaque artiste !

Spéciale dédicace à la moitié du tandem artistique Lovecore : le talentueux Elvinsz pour nous avoir présenté Alain le Menu !

Stereotommy

{eventlink}3{/eventlink}


220208 - MotorHertz - KBaL Vs 104E20

Decos

Decos

Decos

Decos

Decos

Sound

Decos

Decos

Decos

Decos

Sound

Sound

Sound


 
Connectez-vous pour commenter